Hubert Rioux

Capture
Chercheur associé
Chercheur postdoctoral Banting Fellow, École nationale d’administration publique

Chercheur postdoctoral Banting à l’ÉNAP sous la supervision de M. Stéphane Paquin, Hubert Rioux est titulaire d’un doctorat en science politique (politiques publiques comparées) de l’Université McMaster, puis d’une maîtrise en sociologie. Ses recherches principales portent sur les agences régionales de promotion du commerce et de développement économique, la paradiplomatie commerciale, le nationalisme économique, les sociétés d’État, et le fédéralisme fiscal. Il a publié ses travaux dans plusieurs revues scientifiques telles que la Revue Canadienne de Science Politique, Regional & Federal Studies, Interventions Économiques, et Politique et Sociétés. Sa première monographie, portant sur le nationalisme économique et la finance entrepreneuriale au Québec et en Écosse, paraîtra en 2019 au Presses de l’Université de Toronto.

Notes de recherche - 15 décembre 2021

Favoriser les relocalisations industrielles au Québec par le biais des politiques publiques II Le Québec est-il mûr pour une réindustrialisation d’ampleur? Un aperçu de l’état du secteur manufacturier québécois

Hubert Rioux, Stéphane Paquin, Robert Laplante, Institut de recherche en économie contemporaine, 2021, 17 pages.
La réindustrialisation, notamment par l’entremise des relocalisations et dont la substitution des importations est l’un des effets directs, représente une tendance lourde des stratégies économiques occidentales depuis la crise financière de 2008, qui a mis en évidence les dangers de la financiarisation, de la stagnation des investissements productifs, des délocalisations industrielles et de la déconnexion entre les politiques publiques et l’économie « réelle ». Le Québec ne fait pas exception à cette règle, bien que la croissance annuelle moyenne de son PIB manufacturier depuis cette crise (environ 1,4%) ait été assez substantiellement inférieure à celle des principales puissances industrielles occidentales. Cette croissance du secteur manufacturier depuis 2009 n’a pu que ralentir son déclin relatif en proportion du PIB québécois, son poids stagnant autour des 14% depuis une dizaine d’années alors qu’il atteignait encore les 20% au tournant des années 2000.
Notes de recherche - 15 décembre 2021

Favoriser les relocalisations industrielles au Québec par le biais des politiques publiques II Évolution et positionnement stratégique des chaînes de valeur manufacturières du Québec

Hubert Rioux, Institut de recherche en économie contemporaine, 2021, 98 pages.
La réindustrialisation, notamment par l’entremise des relocalisations et dont la substitution des importations est l’un des effets directs, représente une tendance lourde des stratégies économiques occidentales depuis une bonne douzaine d’années soit, dans la plupart des cas, depuis la crise financière de 2008. Cette crise aura mis en évidence les dangers de la financiarisation, de la stagnation des investissements productifs, des délocalisations industrielles et de la déconnexion entre les politiques publiques et l’économie « réelle ». Le Québec ne fait pas exception à cette règle, bien que la croissance annuelle moyenne de son PIB manufacturier depuis cette crise (environ 1,4%) ait été assez substantiellement inférieure à celle des principales puissances industrielles occidentales
Notes de recherche - 25 février 2021

Favoriser les relocalisations industrielles au Québec par le biais des politiques publiques: premier aperçu et feuille de route

Hubert Rioux, Stéphane Paquin, Robert Laplante et Gilles L. Bourque, Institut de recherche en économie contemporaine, 2021, 61 pages.
L’un des principaux défis des décideurs gouvernementaux comme des dirigeants d’entreprise à la suite de la crise du COVID-19 sera de renforcer la résilience du tissu industriel québécois en proposant des mesures de relance et de gestion des chaînes d’approvisionnement notamment axées sur la relocalisation des activités manufacturières et la substitution des importations. Cette première note de recherche s’inscrivant dans le cadre d’une étude partenariale financée par le Conseil de recherche en science humaines du Canada (CRSH) et regroupant l’IREC, le Groupe d’études et de recherche sur l’international et le Québec (GÉRIQ), puis la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), son objectif est de défricher quelques pistes de réflexion susceptibles de permettre l’élaboration d’une feuille de route pour les secteurs les plus touchés par la crise du COVID, dont l’aérospatiale et le matériel de transport, le pharmaceutique et l’équipement médical, l’agroalimentaire et le textile. Au courant de la prochaine année, un travail de défrichage majeur sera entamé afin d’évaluer la situation actuelle du Québec en matière de délocalisations industrielles et d’internationalisation des chaînes d’approvisionnement manufacturières. Cette note sera donc suivie de plusieurs autres.
Article scientifique - 15 février 2021

Quebec, Scotland, and substate governments’ roles in Canadian and British trade policy: Lessons to be learned

Hubert Rioux, Stéphane Paquin, David Eiser, Graeme Roy, Ian Wooton, International Journal, 2021, 21 pages.
Following Brexit (the withdrawal of the UK from the EU and the European Atomic Energy Community at the end of 31 January 2020), the British government stated that it hoped to reach a new trade agreement with Canada to be modelled after the Canada–EU Comprehensive Economic and Trade Agreement, the first free-trade deal for which Canadian provinces were directly involved at every stage of negotiations.

Dans les médias

TOUTES LES INTERVENTIONS
4 juin 2021

L’importance des relocalisations industrielles

Le Devoir - Au cours du printemps 2020, la nécessité d’une stratégie de relocalisation des chaînes de valeur industrielles et de substitution des importations s’est vite imposée dans le débat public. La pandémie a révélé des faiblesses majeures dans les secteurs névralgiques du matériel médical, du pharmaceutique, puis de l’agroalimentaire.
13 mai 2019

Investissement Québec: un formidable outil à peaufiner

Le Soleil- La tendance est claire : les économies capitalistes, en Asie comme en Occident, renouent avec l’interventionnisme depuis 2008. Les sociétés d’État, les banques publiques d’investissement et les fonds souverains sont de plus en plus nombreux, de même que les subventions industrielles de tous types.
24 janvier 2019

Relations économiques internationales: des conditions prometteuses pour le Québec

Les initiatives du premier ministre François Legault afin de revoir l’arrimage entre le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF), Investissement Québec (IQ) et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), puis de donner l’impulsion d’une nouvelle diplomatie économique pour le Québec, sont les bienvenues. Même si l’initiative n’est pas sans précédent dans l’histoire du Québec, les conditions du succès n’ont jamais été aussi favorables.
- 15 janvier 2020

Le Brexit vu du Québec – Considérations économiques, commerciales et sécuritaires

Hubert Rioux, Note de recherche, GÉRIQ, 2020, 77 pages
Conférence - Du 21 au 22 mars 2019

Trump et nous. La résurgence du nationalisme économique, les négociations commerciales et l’agenda « progressiste » : enjeux et stratégies

L’objectif de cette conférence est de faire le point sur ce que représente dans les faits l’agenda commercial « progressiste » du gouvernement du Canada, puis sur les manières dont la résurgence du nationalisme économique – notamment aux États-Unis, en Europe et en Asie – force le Canada et les autres pays industrialisés à repenser leurs stratégies commerciales.

Spécialistes

TOUS LES CHERCHEURS

Hubert Rioux

Chercheur associé Chercheur postdoctoral Banting Fellow, École nationale d’administration publique