Stéphane Paquin

ecole-commercer-fond2020-lg
Directeur exécutif du GÉRIQ
Professeur, École nationale d'administration publique
514 849-3989 poste 3662
 

Stéphane Paquin est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique dans la ville de Montréal au Canada. Il y est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée et directeur du Groupe d’études sur les relations internationales du Québec (GERIQ).

Stéphane Paquin détient un doctorat en relations internationales de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences po) qu’il a effectué sous la direction de Bertrand Badie. Il a également été professeur agrégé à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke, visiting predoctoral fellow au département de science politique de l’Université Northwestern de Chicago, maître de conférence à l’Institut d’études politiques de Paris, professeur invité à l’Université de Montréal, professeur associé à l’UQAM et directeur général par interim de l’Association internationale de science politique (International Political Science Association). Il a obtenu de nombreuses bourses prestigieuses, dont la Fulbright, le CRSH, le FQRSC et le PIERAN. Il a été sélectionné en 2008 dans le prestigieux International Visitor Leadership Program du gouvernement américain. M.Paquin est également ambassadeur accrédité du Palais des congrès de Montréal.

11 avril 2014

Stéphane Paquin présente ses recherches au Cercle de la haute fonction publique

Le professeur Stéphane Paquin, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée (CREPIC) et directeur du Groupe d’études sur les relations internationales du Québec (GERIQ), était l’invité du Cercle de la haute fonction publique du Québec le 3 avril passé.
14 mars 2014

Stéphane Paquin prend les rênes du GERIQ

Le Groupe d'études sur les relations internationales du Québec (GERIQ) est heureux d'accueillir son premier directeur, Stéphane Paquin, professeur à l'École nationale d'administration publique (ENAP). L’arrivée du professeur Paquin à la tête du GERIQ amènera le Groupe à se consacrer davantage à la recherche et à la formation des relations internationales du Québec.
Livre - 18 mars 2021

La mondialisation : une maladie imaginaire

Stéphane Paquin, Presses de l'Université de Montréal, 2021, 64 pages.
Depuis une trentaine d’années, on a tendance à amplifier, parfois grossièrement, la portée de la mondialisation et à en déformer la réalité. Selon plusieurs, l’accélération de la mondialisation conduit à l’avènement d’un monde « sans frontières », exacerbant la concurrence entre les nations. Ces critiques face à la mondialisation sont-elles justifiées ? C’est en examinant les données sur la performance économique et sociale des pays sociaux-démocrates et libéraux, en décortiquant la situation de l’emploi et en expliquant les inégalités qui y sévissent que nous pouvons cerner la portée de la mondialisation dans nos vies. Les conclusions sont claires : l’État-providence est bien vivant et la social-démocratie est toujours le modèle économique et social le plus performant.
Notes de recherche - 25 février 2021

Favoriser les relocalisations industrielles au Québec par le biais des politiques publiques: premier aperçu et feuille de route

Hubert Rioux, Stéphane Paquin, Robert Laplante et Gilles L. Bourque, Institut de recherche en économie contemporaine, 2021, 61 pages.
L’un des principaux défis des décideurs gouvernementaux comme des dirigeants d’entreprise à la suite de la crise du COVID-19 sera de renforcer la résilience du tissu industriel québécois en proposant des mesures de relance et de gestion des chaînes d’approvisionnement notamment axées sur la relocalisation des activités manufacturières et la substitution des importations. Cette première note de recherche s’inscrivant dans le cadre d’une étude partenariale financée par le Conseil de recherche en science humaines du Canada (CRSH) et regroupant l’IREC, le Groupe d’études et de recherche sur l’international et le Québec (GÉRIQ), puis la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), son objectif est de défricher quelques pistes de réflexion susceptibles de permettre l’élaboration d’une feuille de route pour les secteurs les plus touchés par la crise du COVID, dont l’aérospatiale et le matériel de transport, le pharmaceutique et l’équipement médical, l’agroalimentaire et le textile. Au courant de la prochaine année, un travail de défrichage majeur sera entamé afin d’évaluer la situation actuelle du Québec en matière de délocalisations industrielles et d’internationalisation des chaînes d’approvisionnement manufacturières. Cette note sera donc suivie de plusieurs autres.
Chapitre de livre - 18 février 2021

Chapitre 1. Le tournant macroprudentiel en Europe : un paradigme en chantier

Claude Dostie Jr, Stéphane Paquin, sous la direction de Patrick Hassenteufel et Sabine Saurugger, Les Politiques publiques dans la crise, Presses de Sciences Po, Paris, 2021, pp. 37-59.
Il y a beaucoup de vérité dans les constats indignés de ceux qui prétendent, encore aujourd’hui, que rien n’a vraiment changé en matière de réglementation financière depuis la crise de 2007-2009, notamment dans le domaine bancaire. À l’instar des tenants de la continuité dans les politiques publiques, on remarque, tant à gauche qu’à droite, que plusieurs banques sont encore too big to fail, et jouent toujours un rôle prépondérant dans le système financier. Ces arguments sur l’insuffisance des réformes mises en place depuis 2009 sont habituellement doublés, plus ou moins automatiquement, d’un constat fataliste sur l’instabilité inhérente des marchés financiers et sur notre incapacité à réguler la finance autrement que par des mesures drastiques.
Chapitre de livre - 15 février 2021

L’accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne : une mise à jour

Stéphane Paquin, sous la direction de Mathieu Arès, Éric Boulanger et Éric Mottet, La guerre par d’autres moyens. Rivalités économiques et négociations commerciales au XXIe siècle, Presses de l’Université de Montréal, 2021.
Depuis la Seconde Guerre mondiale, le système commercial multilatéral a été soutenu par les idées des Lumières et une vision libérale de paix et de prospérité partagée. On l’a aussi considéré comme un frein au socialisme et au protectionnisme européens, d’abord, puis à celui des pays en voie de développement. En ce sens, on ne peut envisager la diplomatie commerciale, qui vise la constitution des règles objectives communes, sans prendre en compte les considérations géoéconomiques et géostratégiques mondiales. Sur fond de la montée en puissance de la Chine, du Brexit, des velléités protectionnistes un peu partout dans le monde, notamment aux États-Unis, et d’une économie toujours plus interdépendante, cet ouvrage fait le point sur les diverses initiatives commerciales et les stratégies de négociation nationale.

Dans les médias

TOUTES LES INTERVENTIONS
27 mars 2021

Le pessimisme de gauche

Le Devoir- entrevue réalisée avec Louis Cornellier Ce système, faut-il le rappeler, accepte de jouer le jeu du capitalisme, en reconnaissant son efficacité économique et son parti pris pour la liberté individuelle, à condition qu’il s’accompagne d’un solide filet social visant à réduire les inégalités engendrées par le libre marché.
17 septembre 2020

Le singulier cas de la Suède face au coronavirus

Le Devoir- entrevue réalisée avec Fabien Deglise Alors que l’épidémie de coronavirus semble amorcer sa résurgence dans plusieurs pays à travers le monde, forçant certains à envisager de nouvelles mesures de confinement, la Suède, et son approche singulière face à la crise sanitaire de la COVID-19, continue de se démarquer.
4 mai 2020

L’achat local ? C’est compliqué

L'Actualité- entrevue réalisée avec Marc-André Sabourin Si vous achetez des fraises du Québec cueillies par un travailleur étranger, est-ce un achat local ?
14 avril 2020

Les jeunes Danois de retour à l’école

Le Devoir- entrevue réalisée avec Marco Fortier Le Danemark, considéré comme un précurseur social et politique, s’engage dans un chemin qui soulève un débat virulent au Québec.
École d'été - du 23 août au 28 août 2021

Commercer dans un monde multipolaire

Université d'été sur la pratique du commerce international
L’école d’été est organisée conjointement par l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et l’ENAP. Elle est dirigée par les professeurs Benoît Chalifoux (ESG-UQAM) et Stéphane Paquin (ENAP). Elle fait également l’objet d’un partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie et est reconnue maintenant internationalement.
Lancement - 18 mars 2021

Publication de « La mondialisation : une maladie imaginaire »

Depuis une trentaine d’années, on a tendance à amplifier, parfois grossièrement, la portée de la mondialisation et à en déformer la réalité. Selon plusieurs, l’accélération de la mondialisation conduit à l’avènement d’un monde « sans frontières », exacerbant la concurrence entre les nations. Ces critiques face à la mondialisation sont-elles justifiées ? C’est en examinant les données sur la performance économique et sociale des pays sociaux-démocrates et libéraux, en décortiquant la situation de l’emploi et en expliquant les inégalités qui y sévissent que nous pouvons cerner la portée de la mondialisation dans nos vies. Les conclusions sont claires : l’État-providence est bien vivant et la social-démocratie est toujours le modèle économique et social le plus performant.
École d'été - du 16 au 23 août 2019

Commercer dans un monde multipolaire

Université d'été sur la pratique du commerce international
L’école d’été est organisée conjointement par l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et l’ENAP. Elle est dirigée par les professeurs Benoît Chalifoux (ESG-UQAM) et Stéphane Paquin (ENAP). Elle fait également l’objet d’un partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie et est reconnue maintenant internationalement.
Conférence - Du 21 au 22 mars 2019

Trump et nous. La résurgence du nationalisme économique, les négociations commerciales et l’agenda « progressiste » : enjeux et stratégies

L’objectif de cette conférence est de faire le point sur ce que représente dans les faits l’agenda commercial « progressiste » du gouvernement du Canada, puis sur les manières dont la résurgence du nationalisme économique – notamment aux États-Unis, en Europe et en Asie – force le Canada et les autres pays industrialisés à repenser leurs stratégies commerciales.

Spécialistes

TOUS LES CHERCHEURS
Stéphane Paquin

Stéphane Paquin

Directeur exécutif du GÉRIQ Professeur, École nationale d'administration publique