Stéphane Roussel

histo-avro-arrow-avion-replique
Directeur de recherche
Professeur, École nationale d'administration publique
514 849-3989 poste 3931
 

Stéphane Roussel est professeur titulaire à l’École nationale d’Administration publique (ENAP). De 2002 à 2012, il était professeur au Département de science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), où il a agit à titre de titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques étrangère et de défense canadiennes, de directeur de l’Observatoire de la Politique et de la Sécurité dans l’Arctique (OPSA) et de directeur du Centre d’études des politiques étrangère et de sécurité (CEPES). Il est diplômé en science politique de l’Université de Montréal (Ph. D., 1999). Il a été président de la section « Canada » de l’International Studies Association (ISA) en 2004-2005, et président de la Société québécoise de Science politique (SQSP) en 2010-2011.

12 juin 2019

Retour sur la journée du 17 mai des Rendez-vous Gérin-Lajoie

Le 17 mai, lors du lancement officiel des Rendez-vous Gérin-Lajoie tenu à l’ENAP, nous avons accueilli la Ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, ainsi que la famille Gérin-Lajoie. Cette journée, consacrée aux relations Québec-Afrique, fut un immense succès, comme en témoigne notre galerie médias!
5 décembre 2017

Le Canada, un médiateur entre les États-Unis et la Corée du Nord ? | Entrevue avec le Professeur Stéphane Roussel 

4 décembre 2017

Le Canada, un médiateur pour apaiser la Corée du Nord? | Entrevue avec le Professeur Stéphane Roussel

Le politologue de l’École nationale d'Administration publique (ENAP) Stéphane Roussel n’est pas de cet avis. « C’est quoi, la légitimité du Canada aux yeux de la Corée du Nord ? Je doute que [Justin Trudeau] réussisse à faire s’asseoir les deux dirigeants pour discuter d’une solution. […] Il peine déjà à se faire entendre du président américain dans les négociations de l’ALENA. »
Chapitre de livre - 31 octobre 2014

Le néoconservatisme en politiques étrangère et de défense canadiennes

Justin Massie, Stéphane Roussel et al., dans Le fédéralisme selon Harper. La place du Québec dans le Canada conservateur, Presses de l'université Laval, 2014, pp. 49-84
Article scientifique - 29 juillet 2014

« Oui » à l’Irak? Le baptême du feu de Stephen Harper et l’émergence du néocontinentalisme (2002–2003)

Manuel Dorion-Soulié, Stéphane Roussel et al., Canadian Foreign Policy Journal, Volume 20, 2014 - Issue 1: «Un monde finit, un autre commence»? La politique étrangère de Stephen Harper (2006-2013)
La décision du premier ministre Jean Chrétien de ne pas engager le Canada dans la coalition dirigée par les États-Unis pour envahir l'Irak en mars 2003 lui a valu de vives critiques de la part du chef de l'Opposition officielle, Stephen Harper.
Chapitre de livre - 1 septembre 2013

Réinterprétation de l’histoire militaire et redéfinition de l’identité nationale : Les commémorations de la guerre de 1812 au Canada

Manuel Dorion-Soulié, Stéphane Roussel et al., Études internationales, No 3, Volume XLIV
Les commémorations du bicentenaire de la guerre de 1812-1814 organisées par le gouvernement conservateur étonnent par leur ampleur. Ce texte conçoit cette entreprise comme un élément s’inscrivant dans un projet de reconstruction de l’identité nationale et internationale du Canada autour d’une vision du monde néoconservatrice et néocontinentaliste.
Chapitre de livre - 1 juin 2013

Le libéralisme : Projet théorique et doctrine normative

Stéphane Roussel, in Battistella, Dario (éd.). Relations internationales : bilan et perspectives. Paris, Ellipses, 2013, p. 93-111.

Dans les médias

TOUTES LES INTERVENTIONS
14 novembre 2017

L’Avro Arrow, un avion supersonique délaissé par le Canada

En 1959, le gouvernement de John Diefenbaker a mis fin au développement de l'Avro CF-105 Arrow, un joyau de l'aéronautique canadien. Le spécialiste en questions géopolitiques et militaires Stéphane Roussel raconte le développement, puis l'arrêt de production de cet avion mythique.
21 septembre 2017

Le serment de Kingston ou la promesse de secours mutuel du Canada et des États-Unis

Aujourd'hui l'histoire ICI Radio-Canada -Voyant se profiler la Seconde Guerre mondiale, le président Franklin Delano Roosevelt et le premier ministre William Lyon Mackenzie King ont pour la première fois été bons voisins en 1938, promettant de se venir mutuellement en aide en cas d'attaque
26 juin 2017

Le Canada, un pays en paix qui a tout de même fait la guerre

Radio-Canada - Le Canada a la réputation d'être un pays pacifiste, notamment grâce à ses Casques bleus entraînés à favoriser le maintien de la paix. Mais le pays n'en a pas moins été un participant actif aux deux guerres mondiales, jouant notamment un rôle important dans le débarquement de Normandie. Pour les Québécois, toutefois, la guerre évoque surtout la crise de la conscription. Regard en trois temps sur le Canada guerrier.
21 juin 2017

Terrorisme: Un organisme indépendant va superviser le travail du SCRS

98,5 fm - Terrorisme: Un organisme indépendant va superviser le travail du SCRS.
Colloque - Mardi 17 octobre 2017 - 9h à 16h

L’usage de la diplomatie scientifique : regards croisés France‑Québec

Les Fonds de recherche du Québec, en collaboration avec le Conseil national de la recherche scientifique (CNRS), sont heureux de vous convier au colloque L’usage de la diplomatie scientifique : regards croisés France-Québec, dans le cadre de la 30e édition des Entretiens Jacques Cartier.
Conférence - 29 mars 2017

8e Rencontre internationale Université-Défense

« La zone grise : Le militaire face à la sécurité multiforme »
Colloque - 24 mars 2017, dès 8 h 45

Les relations canado-américaines à l’ère Trump

Que veut dire Trump quand il promet des « ajustements mineurs » (tweaking) à l’ALÉNA?
Conférence - Vendredi le 17 mars 2017 de 14h à 18h

Jusqu’où pourra aller le président Donald Trump dans la détermination de la politique étrangère américaine ?

La politique étrangère annoncée par la nouvelle administration américaine se présente comme un changement de cap radical face à la diplomatie des États-Unis des dernières décennies : se rapprocher de la Russie de Vladimir Poutine, reconnaître Taïwan ou encore déclarer l’OTAN « obsolète ».