16 septembre 2018

ALENA: Si un premier ministre décidait de bouder…

« J’ai dit il y a quelques jours que je bloquerais la ratification par le Québec », a lancé Philippe Couillard au débat des chefs jeudi. Mais interrogé sur la façon dont la province pourrait bloquer un accord qui compromettrait la gestion de l’offre, le premier ministre a rétropédalé : « Le bloquer, le terme est trop fort, mais manifester notre opposition de deux façons. »

Ce n’est pas la première fois que le chef libéral s’emballe dans ce dossier. « Just watch me », a-t-il déclaré à la fin août, reprenant ainsi la réplique de Pierre Elliott Trudeau avant l’adoption de la Loi sur les mesures de guerre, en octobre 1970.

Les chefs des deux autres principaux partis ne sont pas en reste.

« Jamais un gouvernement de la CAQ ne va faire la moindre concession sur la gestion de l’offre », a déclaré François Legault au débat. Le chef du PQ, Jean-François Lisée, entend pour sa part exiger une pleine compensation du fédéral.

Leurs déclarations risquent de les rattraper après le 1er octobre, car Justin Trudeau s’est dit prêt à faire preuve de flexibilité sur les produits laitiers sous gestion de l’offre.

 

Lire la suite sur le site de Stéphane Paquin

Stéphane Paquin

Stéphane Paquin

Directeur exécutif du GÉRIQ
Professeur, École nationale d'administration publique