10 février 2015

Création d’un observatoire sur la radicalisation et l’extrémisme violent

Le Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Québec et du Canada (CIRRICQ), l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke, le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC), la Chaire du Canada en surveillance et construction sociale du risque et l’Équipe de recherche sur le terrorisme et l’anti-terrorisme (ERTA), sont derrière le projet.

L’Observatoire sur la radicalisation et l’extrémisme violent (OSR) compte déjà plus d’une dizaine d’universitaires et chercheurs de renom dans des domaines aussi variés que les sciences politiques, les relations internationales, la psychologie, la criminologie, le droit, le terrorisme.

À la tête se trouve un directoire composé de Sami Aoun, professeur à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke, de David Morin, professeur à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke et directeur de recherche au CIRRICQ, Stéphane Berthomet, chercheur associé au CIRRICQ et Stéphane Leman Langlois, professeur à l’Université Laval, directeur de la Chaire du Canada en surveillance et construction sociale du risque et directeur de l’Équipe de recherche sur le terrorisme et l’anti-terrorisme (ERTA).

Pour plus de détails cliquer  ici

David Morin

David Morin

Directeur de recherche
Professeur, Université de Sherbrooke