9 octobre 2014

Indifférence et déresponsabilisation

L’épidémie qui frappe l’Afrique de l’Ouest est sans précédent. Alors que le nombre de morts atteindra sous peu les 4000, le Center for Disease Control and Prevention des États-Unis, qui n’est pas reconnu pour être inutilement alarmiste, avance le million de personnes infectées dans les prochains mois. Avec des taux de mortalité de 50 %, il s’agirait de la crise humanitaire la plus meurtrière depuis des décennies. Ces estimations font craindre les pires scénarios pour une région du monde qui se relève à peine de conflits sanglants.

Lire l’article

François Audet

François Audet

Directeur de recherche
Professeur, Université du Québec à Montréal