19 juillet 2021

La trop lente adaptation de Québec à l’urgence climatique

Agence Science-Presse – « L’effort est plus mis pour l’instant dans l’atténuation, mais il faut nous attaquer à l’autre côté de la médaille, celle de l’adaptation, trop souvent évacuée par les décideurs et qui n’est pas assez soutenue financièrement», soutient Annie Chaloux, professeure à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke.

Lire l’article

Annie Chaloux

Annie Chaloux

Co-directrice exécutive du GÉRIQ
Professeure, École de politique appliquée, Université de Sherbrooke