25 septembre 2018

Qui gagne et qui perd?

La Presse – Après un départ très en douceur, l’environnement a finalement réussi à occuper l’espace public dans cette campagne électorale. Ce faisant, les préoccupations environnementales pourraient permettre à certains candidats et certains partis de gagner des votes. Pour d’autres, qui ont cru bon mettre de côté cet enjeu, il se pourrait bien que l’environnement soit leur talon d’Achille.

Lire l’article

Annie Chaloux

Annie Chaloux

Co-directrice exécutive du GÉRIQ
Professeure, École de politique appliquée, Université de Sherbrooke