26 septembre 2020

Une autre année perdue pour le climat

Le Devoir entrevue avec Alexandre Shields

Il y a un an, près de 500 000 personnes manifestaient à Montréal pour réclamer un plan de lutte contre les bouleversements climatiques nettement plus ambitieux, dans la foulée d’un mouvement international lancé par les jeunes générations. Or, malgré les promesses répétées des décideurs politiques au Québec et au Canada, la situation a très peu évolué au cours des derniers mois et l’action climatique demeure insuffisante. Est-ce que la pandémie pourrait changer finalement de trajectoire ?

Lire l’article

Annie Chaloux

Annie Chaloux

Co-directrice exécutive du GÉRIQ
Professeure, École de politique appliquée, Université de Sherbrooke