Article - 1 septembre 2016

Interest and Public Perceptions on Canadian Arctic Sovereignty: Evidence from Editorials

Mathieu Landriault, International Journal of Canadian Studies, volume 54, issue 1; 5-25

The media have been presented as influential actors shaping how Canadians relate to their Arctic and formulating policy recommendations to federal decision-makers. However, media coverage of Canadian Arctic sovereignty (CAS) has not been studied over a long period of time, and anecdotal evidence and specific case studies constitute the bulk of our knowledge of the media’s take on CAS. The following article offers a contribution to detail the nature of media perceptions and policy recommendations on Arctic issues. To do so, 647 opinion texts published in 23 different Canadian newspapers were collected to offer both quantitative and qualitative insights. Once compared with fluctuations in public opinion and governmental involvement, we conclude that the media can follow, playing a passive role reacting to (and not preceding) political messaging and current events, and lead, recommending alternative ideas and perceptions, depending on the circumstances.

Les médias ont été représentés comme étant des acteurs d’influence qui façonnent la manière dont les Canadiens perçoivent leur Arctique et qui formulent des recommandations en matière de politiques visant les décideurs fédéraux. Par contre, la couverture médiatique de la souveraineté du Canada dans l’Arctique (SCA) n’a pas été étudiée sur une longue période de temps, les preuves anecdotiques et les études de cas spécifiques composant la majeure partie de nos connaissances sur la manière dont les médias couvrent la SCA. Cet article contribue à détailler la nature des perceptions des médias et des recommandations en matière de politiques portant sur l’Arctique. Pour ce faire, 647 éditoriaux publiés dans 23 différents journaux canadiens ont été rassemblés pour offrir un aperçu tant quantitatif que qualitatif. En les comparant aux fluctuations de l’opinion publique et de l’engagement gouvernemental, nous concluons que les médias peuvent à la fois être « suiveurs » — jouant un rôle passif et réagissant aux messages politiques et à l’actualité — et « meneurs » — recommandant des idées et des perceptions différentes — selon les circonstances.

https://www.utpjournals.press/doi/abs/10.3138/ijcs.54.5

Mathieu Landriault

Mathieu Landriault

Directeur de l’observatoire de la politique et la sécurité de l’Arctique (OPSA)